Enquête n°1 : Une vieille connaissance…

Il pleuvait. Cela faisait quelques heures que Pavel attendait et l’eau ruisselait de son chapeau jusque sur son imperméable. Il avait les mains dans les poches et serrait les dents pour ignorer le froid. Le lutin aurait donné n’importe quoi pour être bien au chaud dans son bureau, à échanger de mauvaises plaisanteries avec son ami et collègue Fil, mais il avait quelque chose d’important à faire. Un message à transmettre à une amie avant que la police ne s’en charge.

Un taxi s’engagea finalement dans la rue du petit hôtel miteux et une silhouette en descendit. Pavel reconnut sans peine le vieux capuchon de cuir que la lutine portait inlassablement malgré son état d’usure avancé et il s’avança vers elle. Attentive, elle remarqua aussitôt son mouvement et tourna vers lui un air interrogatif. Il savait qu’elle l’avait reconnu, elle avait cette capacité à identifier les gens d’après leur allure générale. Elle l’accueillit avec un sourire qui s’effaça devant son air morne.

— Il faut qu’on parle, dit-il simplement.

La lutine hocha la tête et elle l’invita à le suivre. Il grimaça. Il connaissait l’hôtel. C’était toujours là qu’elle venait lorsqu’elle passait quelques temps à Bellwade. Pavel n’avait pas spécialement envie d’aller s’asseoir dans les fauteuils poussiéreux .

— Marchons un peu plutôt.

La lutine haussa les sourcils puis accepta. Elle se fichait de la pluie et lui était déjà trempé, ça ne ferait pas grande différence. Les deux amis marchèrent quelques temps en silence, puis Pavel se décida à parler.

— Le professeur Ergel Priak est mort, annonça-t-il de but en blanc.

La lutine s’arrêta.

— Quand ?
— Il y a deux jours.
— Comment ?
— On l’a retrouvé mort dans son bureau à l’Académie. Mort violente.

Pavel observa le visage de son amie d’un air inquiet. Elle prenait toujours tout avec extrêmement de distance, mais avec le temps il avait appris à voir quand elle était perturbée. Elle leva finalement la tête vers lui.

— Qui ?

C’était naturellement la question qui suivrait. La plus délicate.

— C’est là tout le problème. On ne sait pas.
— Tu es sur le coup ?
— La police nous a demandé notre aide, confirma-t-il en hochant la tête.

Son amie recommença à marcher. Il la suivit sans rien dire. Elle reprenait le chemin de son hôtel d’un pas plus rapide. Pavel se mordit l’intérieur de la joue. Le plus délicat restait à dire. Il la connaissait, il savait que ça ne serait pas facile de la convaincre. Il choisit un angle d’attaque indirect.

— Que vas-tu faire ?
— J’allais quitter la ville demain matin. Je ne vois pas pourquoi je changerais mes plans. L’Académie ne donnera pas accès aux travaux du professeur de toute façon.

La voix de la lutine tremblait légèrement et Pavel s’arrêta en se raclant la gorge d’un air gêné.

— C’est ce que je craignais, souffla-t-il. Kirkima, tu ne dois pas quitter la ville.
— Pardon ?

La concernée se tourna vers lui en haussant les sourcils et Pavel se maudit. Lui donner une injonction de la sorte était le meilleur moyen de la pousser à faire le contraire.

— Je n’ai pas l’intention d’attendre les funérailles. Mon expédition est prête, on n’attend plus que moi. Et les gobelins font toujours traîner la paperasse pendant une éternité.
— Il n’a pas de famille pour faire traîner la paperasse, fit remarquer Pavel. Ce n’est pas le problème, ajouta-t-il précipitamment avant qu’elle ait le temps de répliquer.
— Qu’est-ce que c’est alors ?

Kirkima avait levé les yeux au ciel d’un air agacé. Le détective savait qu’il n’avait plus que quelques minutes avant qu’elle s’impatiente. Il aurait dû le savoir depuis le temps, ça ne servait à rien de tourner autour du pot avec elle. Il prit une grande inspiration.

— Tu es dans la liste des suspects.


Posted in Newswith no comments yet.

Enquête n°1 : Un embryon d’indice ?

En première page de la gazette de Bellwade ce matin :

 Coupure de presse


Posted in Newswith no comments yet.

Enquête n°1 : Un vieux gobelin imprudent

La première enquête du Cabinet Erkum sera proposée dans deux mois environ au Salon Fantastique à Paris ! Le célèbre professeur gobelin Ergel Priak a été retrouvé mort sur son lieu de travail, à l’Académie d’Etudes Scientifiques et Magiques de Bellwade. La fouille de son domicile n’a rien donné jusque là : il ne reste que son bureau pour trouver les indices qui permettront de confondre le coupable !

Parmi les éléments préliminaires, au milieu du rapport d’autopsie et de quelques coupures de presse, il y a les dossiers des quelques suspects. Vieilles connaissances, anciens élèves, collègues, … Qui pouvait bien en vouloir à ce point à Ergel Priak et quel était le mobile ?

Des informations concernant cette lugubre affaire seront relayées ici et là au fil des semaines… Restez vigilants si vous voulez arriver armés pour l’enquête ! Un événement Facebook a été mis en place pour l’occasion, n’hésitez pas à vous y inscrire et à partager !

 

saurez-vous résoudre l'enquête ?


Posted in Newswith no comments yet.

Lancement des Enquêtes du Cabinet Erkum

A l’occasion du Salon Fantastique et de la sortie à l’automne d’une nouvelle mettant en scène Pavel Erkum, un petit détective lutin, la Compagnie Dro Lig met en place une nouvelle série d’animations : Les Enquêtes du Cabinet Erkum !

Bien ancrés dans un univers peuplés de lutins, fées et trolls cambrioleurs et meurtriers en tout genre, le Cabinet Erkum est une jeune agence de détectives dont la réputation ne cesse de croître !

Plus d’informations rapidement…


Posted in Newswith no comments yet.